AULINO Nelly et TISSOT Anne-Laure Notaires - LES ARCS

Présentation de l'office

VOUS ACCOMPAGNER DANS LES CHOIX IMPORTANTS DE VOTRE VIE

La société L.D.O. NOTAIRES située aux ARCS dans le Var met l'exigence et la diversité de compétences à votre service.

Notre culture entrepreneuriale et nos valeurs nous conduisent à accompagner nos clients au fil du temps dans leur développement et à nous adapter aux attentes de chaque génération.

En avril 2020, Maître Nelly AULINO et Maître Anne-Laure TISSOT ont acquis l'Office notarial de Maître Claire MOSCOVIZ.

Nous partageons une culture d’entreprise et une vision de notre métier qui nous portent à échanger et croiser nos connaissances, pour apporter à nos clients le meilleur suivi dans leurs projets. Nous avons le désir de répondre avec réactivité et passion aux projets personnels et professionnels de nos clients.

Notre expertise

Dans un environnement juridique et fiscal de plus en plus complexe, avec souvent des aspects internationaux, un notaire ne peut plus être un généraliste. Chez L.D.O. NOTAIRES, nous mutualisons savoir et expertise, pour apporter ensemble le conseil approprié et précis à chaque client, avec une vision globale de sa situation.

Nous développons de nombreux domaines d’expertise, cela nous permet d’unir les compétences de chacun, notaires et collaborateurs, pour considérer les différentes dimensions de la situation de chaque client et ne négliger aucune solution.

La complémentarité de nos savoir-faire, les liens d’entente complice qui nous unissent, sont des atouts appréciés de nos clients, de nos partenaires et de leurs conseils.

Collaboration en réseaux

Depuis plus de 5ans, Maître AULINO est membre de l'association NOTISSIM qui  regroupe une vingtaine de notaires ayant réussi le concours d'offices créés en 2015. Les échanges réguliers avec des confrères apportent à nos clients une analyse des singularités de chaque région et une vision plus élargie de notre profession.

Nous travaillons également avec les professionnels qui accompagnent vos projets : banquier, expert-comptable, avocat, agent immobilier,syndic de copropriété, assureur, conseil en gestion de patrimoine, etc.

Nos pratiques interprofessionnelles bienveillantes sont une particularité de notre entreprise, elles facilitent les échanges et la conclusion des dossiers.

Tarifs

La somme que l’on verse au notaire, que l’on nomme communément et improprement « frais de notaire » comprend en réalité : Les taxes qui vont à l’Etat et aux collectivités locales (env. 8/10è des frais) : ce sont les sommes que le notaire est tenu de percevoir et de reverser à l’Etat pour le compte de son client. Elles varient suivant la nature de l’acte et la nature du bien. Les déboursés (1/10è) : ce sont les sommes acquittées par le notaire pour le compte de son client et servant à rémunérer les différents intervenants et/ou à payer le coût des différents documents, ainsi qu’à régler les frais exceptionnels engagés à la demande du client (ex. certains frais de déplacement). La rémunération du notaire à proprement parler (1/10è). Parce qu’il remplit une fonction d’intérêt public, la rémunération des notaires est strictement réglementée ; elle fait l’objet d’un tarif. Ce tarif, fixé par le décret du 8 mars 1978 a été modifié deux fois : par le décret du 16 mai 2006 d’une part et le décret du 21 mars 2007 d’autre part . Il est intéressant de constater à ce propos que 71% des français estiment que la fixation du tarif des notaires par l’Etat est « une bonne chose car c’est un gage d’égalité entre les citoyens ». Il est également intéressant de noter que les sommes que les clients déposent chez le notaire pour la réalisation de leur dossier, et qui constituent le plus souvent des provisions, sont consignées à la Caisse des Dépôts ; ce dépôt faisant l’objet de contrôles réguliers. Précisons en outre que ces fonds ne sont pas rémunérés et que le notaire n’est rémunéré qu’une fois toutes les formalités accomplies. Il n’y a donc aucun intérêt pour le notaire à laisser « traîner » un dossier. Le tarif à proprement parler comprend donc : - des émoluments proportionnels et fixes (fixés par décret) pour tous les actes et formalités pour lesquels les pouvoirs publics l’ont décidé (ex. : contrats de mariage, donations etc..). - des honoraires pour tous les actes dont le décret prévoit que la rémunération est librement convenue entre le notaire et son client (ex. : baux commerciaux, actes de sociétés etc..). LES EMOLUMENTS Les émoluments fixes rémunèrent les actes ne donnant pas lieu à l’attribution d’un émolument proportionnel et se calculent à partir d’une unité de compte appelée « unité de valeur » (UV). (DEPUIS LE DECRET DU 16 MAI 2006, L’UV EST EGALE A 3.65€ HT). Cet émolument est fixé par décret et varie selon le type d’acte. Les frais d'acquisition Les frais d’acquisition, improprement appelés « frais de notaires », s’ajoutent au prix d’achat des biens immobiliers. Ils sont en principe réglés par l’acquéreur mais ne reviennent ni au vendeur, ni au notaire, pour leur plus grande part. Pourquoi parle-t-on de « frais de notaires » ? Les frais d’acquisition d’un bien immobilier sont essentiellement composés d’impôts payés à l’Etat. Pour autant, ils sont souvent appelé « frais de notaire ». Cette erreur de langage s’explique aisément. En effet, bien que ces frais ne leur soient pas destinés (du moins en grande partie), les notaires ont la charge de les collecter pour le compte de l’Etat. Ils sont ensuite tenus de les reverser au Trésor Public. Que recouvrent ces frais d’acquisition ? Les frais d’acquisition comprennent : - les impôts et taxes (appelés droits d’enregistrement) liés à l’acquisition du bien et versés au Trésor public. Ils reviennent, selon le cas, à l’Etat ou aux collectivités locales. Calculés selon la valeur du bien, leurs montants varient selon son lieu géographique ; - les frais et débours : Il s’agit des sommes acquittées par le notaire pour le compte de son client. Ces frais et débours servent à rémunérer les différents intervenants en charge de produire les documents nécessaires au changement de propriété (conservateur des hypothèques, inscription des garanties hypothécaires, frais de publication de vente, document d’urbanisme, extrait du cadastre, géomètre expert, syndic, etc.). - la rémunération du notaire proprement dite (appelée émoluments). Fixée par un barème défini par décret, elle est proportionnelle au prix de vente du bien (elle représente environ 1,33 %). A cela s’ajoutent les émoluments de formalités qui correspondent à l’accomplissement de certaines démarches administratives (vérifications d’état civil, certificat d’urbanisme, copie de l’acte authentique de la vente, etc.).

Tous les tarifs de l'office

L'équipe

Maître Nelly MADELAINE-AULINO

Notaire
Langue(s) parlée(s) : anglais, italien
Diplôme(s) : Diplôme Supérieur du Notariat, DU "Expert en gestion de patrimoine", Diplôme d'Etudes Supérieures en Immobilier

Maître Nelly MADELAINE épouse AULINO est notaire associée et fondatrice de la société L.D.O. NOTAIRES.

Maître AULINO a travaillé dans plusieurs offices de la région d'Aix-en-Provence, avant de réussir le concours d'offices créés en 2015 et se voir attribuer un office notarial à BOUGUENAIS (Nantes). 

Après trois années d'exercice, Maître AULINO a acquis avec Maître TISSOT un office notarial situé aux ARCS, sa région d'origine. 

Les domaines de compétence sont généralistes avec une prédominance en droit immobilier-urbanisme et droit de la famille, ainsi qu'en droit commercial. 

Maître AULINO a également un diplôme en gestion de patrimoine (AUREP) ayant permis la reconnaissance du statut d'Expert en Gestion de Patrimoine. 

Enfin, Maître AULINO a suivi diverses formations pour acquérir la qualification REG-TEGOVA en expertise immobilière (certification en cours de suivi). 

Maître Anne-Laure VALVERDE-TISSOT

Notaire - NOTAIRE ASSOCIEE
Langue(s) parlée(s) : anglais, italien
Diplôme(s) : Diplôme Supérieur du Notariat

Après l'obtention du Diplôme Supérieur du Notariat en 2010, j'ai été Notaire assistant durant une dizaine d'années  dans le service immobilier d'une étude notariale du Var.
Puis, j'ai eu l’opportunité d’élargir et diversifier mes compétences en intégrant un grand établissement bancaire, avant de retourner dans le notariat en tant que Notaire associée.

Mon domaine de compétence est plutôt généraliste avec une appétence pour le droit immobilier.

Angélique FREDY
Clerc de notaire
Langue(s) parlée(s) : LPC, anglais
Diplôme(s) : BTS Notariat

Après 15 années au sein d'une prestigieuse société nationale, Madame FREDY a décidé de se reconvertir dans le notariat, afin de mettre au service des clients ses qualités humaines et bienveillantes. 

Madame FREDY assure aujourd'hui la gestion des dossiers de l'Etude (clerc de notaire) ainsi que la réception des appels téléphoniques et l'accueil de la clientèle. 

L'office en images